Oppressions thoraciques, que faire ?
Vous ressentez une oppression thoracique ?

Oppressions thoraciques, que faire ?

Les oppressions thoraciques sont généralement décrites comme ceci  :  J’ai comme des pointes au niveau du sternum. J’ai mal à la poitrine, elle se serre ! C’est comme un étau qui me presse fort . J’ai un poids lourd sur mon coeur. Oui les oppressions thoraciques sont douloureuses et elles peuvent s’étendre jusqu’au cou ou dans le haut du dos. Comment réagir et y faire face ? Car bien souvent un passage chez le médecin ne suffit pas. Explications…
BONJOUR DOC !
Si vous avez déjà ressenti des oppressions thoraciques, vous savez très bien de quoi je parle ! Elles sont si inquiétantes et/ou désagréables qu’elles nous poussent en vitesse à prendre rendez-vous chez un docteur.  La peur qu’il s’agisse d’un souci cardiaque vous a certainement traversé l’esprit. Et vous avez eu raison. Il est primordiale de consulter un professionnel de la santé. Mais bien souvent après le rendez-vous chez votre médecin (et d’autres examens complémentaires) le corps médical vous invite tranquillement à repartir chez vous “Tout vas bien, vous n’avez rien.” “Merci c’est une bonne nouvelle, mais j’ai encore des douleurs à la poitrine moi !” “RAS Madame/Monsieur vous n’avez rien à faire chez nous, ça va passer.”
RASSUREZ-VOUS, VOUS N’ETES PAS ZINZIN !
Les oppressions thoraciques peuvent avoir plusieurs origines. Bien entendu il y a les causes cardiaque ou pulmonaire, mais il existe d’autres causes. En voici une liste complémentaire.
  • Digestives
  • Douleurs musculaires ou osseuses
  • Stress
  • Crises de panique
Les sensations d’oppressions thoraciques sont plus courantes que vous pouvez l’imaginer. Car la source est bien souvent liées à l’anxiété. L’idée de ce billet m’est d’ailleurs venu en discutant avec l’ostéopathe de mon cabinet. Elle m’a également confirmée qu’elle aussi avait beaucoup de patients qui venaient pour ce symptôme là.
SOURIEZ LA GUERISON EXISTE !
Alors lorsque vous sortirez de chez votre médecin, après confirmation que votre coeur et vos poumons vont bien, souriez ! Il est fort probable que ces symptômes surviennent à cause du stress ou d’anxiété. Bien entendu les oppressions thoraciques sont encore présentes mais en vous orientant vers une méthode pour gérer le stress vous devriez vous sentir beaucoup mieux ! Le gros gros gros PLUS de cette démarche ? La gestion du stress va vous aider à atteindre une meilleure qualité de vie. Car il n’est pas raisonnable de subir avec une telle violence physique votre anxiété ou votre stress. Vous méritez mieux que ça, et votre corps aussi !
SOULAGEZ VOS OPPRESSIONS THORACIQUES AVEC LA SOPHROLOGIE
L’intérêt de la sophrologie, dans cette approche symptomatique, est tout d’abord de vous soulager des oppressions thoraciques. La sophrologie utilise aussi bien la relaxation, le souffle que des mouvements doux. La combinaisons de ces trois éléments va directement soulager les tensions intercostales que vous ressentez. De plus cette pratique vous apprends des exercices efficaces pour vous aider à n’importe quel moment. Si une douleur au thorax se manifestait sans prévenir au moment du coucher ou après un déjeuner au travail vous saurez quoi faire pour vous soulager. Et vous pourriez même découvrir un quotidien plus doux et serein. Ca vaut le coup d’essayer, non ?!

Vous avez envie d'aller plus loin ?
Évaluez votre état de stress et/ou d’anxiété actuel, pour recevoir mon diagnostic personnalisé.

Cet article a 4 commentaires

  1. Castangia

    Merci Véronique de me dire .
    J’ai une douleur torax côté droit . . à la respiration profonde .. . ( depuis 4 jours )
    La nuit je dors bien . Je me demande aussi si la douleur va disparaître ! ?
    Merci encore pour votre réponse ..
    Antonio .

    1. Véronique Souchon

      Bonjour Antonio, avant tout de chose il faut aller voir votre médecin pour écarter tout risque grave.
      Une fois rassuré si la douleur persiste il serait intéressant de vous questionner sur votre nivaux de stress actuel. Je propose un test pour vous aider à y voir plus clair. Faites le 🙂

  2. R. Provost

    Article très intéressante ! Je vais faire le test sur l’anxiété , même si je suis persuadé que mon mal est d’origine musculaire !
    Merci pour votre article !

    Régis Provost

    1. Véronique Souchon

      Merci Régis. Vous avez raison de creuser le sujet, et faire le test. Tenez moi au courant 🙂

Laisser un commentaire