Mon corps et moi ? Une relation d’inconfort et de méfiance.

Mon corps et moi ? Une relation d’inconfort et de méfiance.

Mon corps et moi ? Une relation d'inconfort et de méfiance.

Je me méfie de mon corps, il m’inquiète.

Aie-je confiance en mon corps ?

Celles qui écarquillent des yeux ahuris, n’ont probablement jamais eu à se poser la question. Celles qui répondent “non”, tout net, sont bien plus nombreuses que nous l’imaginons.

Que se murmure-t-il dans leurs têtes ? À tout moment il peut prendre le dessus sur moi” “J’ai peur qu’il me fasse passer pour une sensible, une cinglée,  une anxieuse…” “Il me fait mal sans raison, et  le week-end ça peut être  pire.” “Je le déteste”. “Il m’empêche de faire ce que je veux””J’ai peur de ses réactions.”

Pourquoi  ?

Parce que sans raison apparente leur corps leur fait perdre le contrôle, par un vertige, un vomissement, un crise d’angoisse, une oppression thoracique, une douleur au dos, etc. Et cela peut se passer à n’importe quel moment et dans n’importe quelle situation. 

Mais POURQUOI ?

Je ne comprends pas, je fais “tout bien”.

Il est fréquent d’identifier ce type de manifestation physique chez des femmes actives qui ont une vie accomplie et satisfaisante. Elles managent leur vie, gèrent leur quotidien et leur carrière avec dynamisme et détermination. Comme vous, comme moi, comme nous toutes ! 

La check list, si elle n’est pas complète est tout du moins sous contrôle :

  • Les enfants grandissent bien et sont heureux.
  • Les retours sur leur travail est satisfaisant ou carrément super. 
  • Leur moitié est à l’écoute et en soutien. 
  • Les copines et les copains ont leur place, et c’est cool de se voir pour un diner ou un verre.

Je ne comprends pas j’ai (presque) tout pour être heureuse, et mon corps m’emprisonne dans de l’inconfort et/ou de la crainte. 

La vie est faite de haut et de bas, de joie, de tristesse, de peur, de réussite, d’échec, de difficultés et d’aisance. Et si nous ne sommes pas à l’écoute des facettes désagréables de nos ressentis, nous nous déconnectons d’une partie de nous. De cette manière nous laissons notre corps prendre les coups des émotions en restant sourde aux messages qu’elles nous transmettent.

Pourtant être à l’écoute de notre corps ou de nos émotions désagréables ne porte pas un jugement négatif sur notre vie. 

C’est cette mauvaise écoute qui provoque un embouteillage émotionnel. Une fois que le corps dépasse sa capacité de résistance, il nous envoie des symptômes pour nous alerter.

Mon meilleur partenaire de vie : mon corps

Vous êtes des femmes actives déterminées. Votre volonté que tout se passe bien autour de vous provoque parfois cette déconnexion.

Peu à peu vous êtes moins attentive à vos émotions et à votre corps. La pression du quotidien s’accumule, monte pour s’échapper par des manifestations physiques (et émotionnelle) qui gâchent votre vie !

Il suffit  bien souvent de peu de chose pour rétablir la connexion et se libérer simplement de la pression naturelle du quotidien. Cela peut être acquis en quelques semaines. Pourquoi rester dans une situation inconfortable plus longtemps ?

Si vous vous sentez prête à faire de votre corps votre meilleur partenaire de vie contactez-moi en cliquant ICI.

Vous avez envie d'aller plus loin ?
Recevez votre test : Qui a le contrôle sur votre bien-être ?